11/06/2010

Page 11

glaces de la zone fluviale de New-York. En 1780, on marche entre Manhattan et Staten Island.

Il est également prouvé que les refroidissements et réchauffement climatique qui ont eu lieu pendant l’histoire humaine ont fortement influé sur les activités de l’homme ; les périodes de chaleur correspondent à des époques de croissance et d’évolution, les périodes froides à des époques de déclins.

Dés 1860, le réchauffement est en marche, l’industrialisation débute. En 1896, un scientifique modélise ce réchauffement et prédit de nombreuses catastrophes. Bien avant que les effets de l’industrialisation ne puissent être connus, ni même soupçonnés. Déjà à cette époque, les scientifiques aiment réagir " au quart de tour " ; Trente ans de réchauffement ont suffit à prédire " la fin des temps ".

Les plus âgés d’entre-vous se souviendront qu’ensuite, entre 1940 et 1970, les températures moyennes ont à nouveau baissé de manière régulière, entraînant à nouveau une réaction rapide des scientifiques et de la presse qui s’empressèrent de parler de refroidissement climatique, certains scientifiques allant même jusqu’à proposer le déversement de sel sur les pôles pour les faire fondre.

En 1970, la situation s’inverse à nouveau. La planète commence à se réchauffer. Les scientifiques réussissent à patienter vingt ans avant de recommencer à crier au loup.

Nouvelle catastrophe en perspective, et cette fois nous sommes les coupables. L’optimum climatique de cette nouvelle période de chaleur est atteint en 1998.

10:00 Écrit par Sandy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.